"DIE AUTOMATEN"

"DIE AUTOMATEN"

En 2015 j’étais en pleine procédure juridique qui rendait impossible la sortie de nouveau disque. Pour continuer d’exercer mon métier, mon tourneur m’a proposé de monter une tournée solo. « En Solo? » j’ai posé la question, « tu veux dire, comme moi, seul sur scène?», « c’est exactement ça, toi tout seul, sans aucun autre musicien»…Je me disais que c’était trop évident cette image du musicien penché tristement sur sa guitare acoustique, ou qui s’accroche désespérément à un piano…

 

Je me suis souvenu d’un documentaire « The Sound Of Belgium » qui retraçait l’histoire de la musique dance inventée et réinventée plusieurs fois en Belgique.

 

Dans ce film il y a une séquence autour du compositeur bruxellois, Walter Hus qui rejouait les plus grands tubes électro entouré d’automatons. Ce qui donnait une musique profondément mélancolique et euphorique en même temps.

 

Tony Decap, l’inventeur de ces Automatons se trouvait dans le nord de la Belgique …J'ai fait le voyage, lui ai présenté mes dessins, mes idées et à partir de cela, il a construit mon Orchestrion, « Die Automaten". Ces Automatons étaient à la mode jusque dans les années 30 où ils étaient remplacés par les tourne-disques. J’ai refait un voyage dans le temps, juste avant que mes problèmes de droits existent, avant l’invention des enregistrements et leurs reproductions sur des disques…

 

Je voulais souligner que ce voyage avec un esthétique de magiciens à la Howard Thurston, Harry Houdini ou Jean Eugène-Robert Houdin ; et aussi rendre hommage à Nikola Tesla, un des inventeurs les plus brillants. Ses inventions forment encore le monde actuel…

 

En dehors de cette affiche, réalisée par l’artiste Belge Elzo Durt, Il n’y a pas d'autres traces de ces 110 concerts qui ont été présentés en France, Suisse, Allemagne, Canada et ...en Belgique. 

 

Stephan Eicher


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés